Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mon Finistère
  • Mon Finistère
  • : Les coups de cœur de Martine en Finistère.
  • Contact

Profil

  • Martine
  • Journaliste, je parcours le Finistère à la rencontre de ses habitants, de ses acteurs économiques et institutionnels, de ses paysages... J'ai eu envie de faire partager mes coups de cœur.
  • Journaliste, je parcours le Finistère à la rencontre de ses habitants, de ses acteurs économiques et institutionnels, de ses paysages... J'ai eu envie de faire partager mes coups de cœur.

Recherche

Archives

Catégories

10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 18:14



Christine Le Tennier, patronne de l'entreprise Algues de Bretagne à Rosporden, vient d'éditer aux éditions Palémon, Algues et gastronomie. Elle a invité pour ce livre 26 chefs bretons à concocter des recettes à base d'algues. L'ouvrage est préfacé par Bruno Matignon, l'un des pionniers de la cuisine aux algues. Il est très beau, particulièrement bien illustré par Alain Le Cloarec.

Chez les Finistériens, Jean-Yves Crenn (Le Temps de vivre, Roscoff) y présente ses huîtres tièdes aux tuiles d'algues ; Lionel Hénaff (La Roseraie de Bel Air, Pluguffan) ses ormeaux de l'île vierge sautés, laqués au soja, nems végét'algues et émulsion de thé Earl grey, chutney marin ; Guy Guilloux (La Taupinière, Pont-Aven) ses queues de langoustines, croûte de boulgour et dulse ; Frédéric Sébilleau (Le Moulin de Rosmadec, Pont-Aven) sa lotte pochée en laitue de mer ; Mickaël Renard (L'Hôtel de la plage, Sainte-Anne-la-Palud) son tartare de bar et légumes en gelée d'algues ; Loïck Le Bail (Le Brittany, Roscoff) son carré de porc rôti en croûte d'algues ; Olivier Bellin (L'Auberge des Glazicks, Plomodiern) son agneau " écume marine ” ; Patrick Jeffroy (Hôtel de Carantec) sa réduction d'algues aux fruits rouges et fleurs d'été...

Que des grands noms pour des recettes qui mettent l'eau (de mer) à la bouche ! Le niveau est relevé. Pas forcément à la portée de tous les cuisiniers amateurs, mais ça donne une idée assez concrète de ce que l'on peut faire avec les algues auxquelles on a encore tant de mal à faire une place dans nos habitudes culinaires, malgré tous leurs bienfaits.
Militante de leur cause, Christinne Le Tennier ne cesse de répéter que l'on aurait en Bretagne un potentiel de développement extraordinaire dans l'algoculture si on daignait s'y intéresser, ce qui n'est pas encore le cas aujourd'hui.







Repost 0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 21:07





C'est un tout petit restaurant du centre-ville de Quimper. Il est situé dans une maison ancienne à l'étage d'une épicerie fine où l'on trouve des petites merveilles de gourmandise (bonbons, chocolats, biscuits, pâté, huiles... le genre de produits qui peuvent faire craquer juste pour l'emballage) Dans les deux salles du COSY, très peu de tables : peut-être sept en tout. Petit et chaleureux. La déco mise à fond sur les mélanges de couleurs chaudes, et le service, sur la proximité : " Salut les filles. une carafe d'eau pour faire semblant à côté de vos verres de vin ? "
Dans l'assiette, la star de la maison, c'est le crumble de poires à la farine de blé noir et au caramel au beurre salé. J'adhère complètement ! (ça n'étonnera personne...) On le commande au début du repas pour permettre la cuisson pendant que l'on déguste une tartine, un parmentier de canard, des lasagnes de poissons aux légumes ou des ravioles à la crème de parmesan. Interdiction de passer au dessert tant que l'on n'a pas entièrement "saucé" son assiette ! Mais pas besoin de le dire trois fois : c'est tellement bon qu'il n'en restera pas une miette.
L'addition est accompagnée de soucoupes volantes, ces confiseries colorées qui contiennent de la poudre...

Le Cosy, 2 rue du Sallé à Quimper.



 
Repost 0
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 20:42


Il n'y a pas que le magnifique enclos paroissial qui se visite à Pleyben, la chocolaterie Chatillon aussi... Et se serait dommage de passer à coté. Mais encore plus de repartir les mains vides ! Ses célèbres Florentins sont juste... merveilleux. Ce sont de délicieux palets à base de chocolat, de miel, d'amande et d'orange. Michel Chatillon, qui a mis au point sa formule dans les années 60, l'a déclinée au chocolat au lait, à la pomme, au caramel au beurre salé. J'adore. ça colle aux dents, mais ça fait partie du plaisir !
En ce moment, la chocolaterie propose toute une gamme Saint-Valentin et des petites bouchées en forme de macaron. Elles ont de très belles couleurs veloutées auxquelles je n'ai pas su résister...
(Le joli set de table en dessous est un cadeau de ma douce Dominique... Il vient de chez sud étoffe)

Repost 0
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 13:23



Pour moi qui suis originaire des terres (comme je l'ai écrit dans le billet sur la galette), le poisson n'est pas une évidence. J'ai été élevée à la charcuterie et aux pommes de terre ! Mais en Finistère, c'est pécher que de ne pas profiter des bienfaits de la mer toute proche... Je dois pourtant bien avouer que si j'ai toujours plaisir à déguster des recettes de poisson dans les restaurants locaux, j'ai bien du mal à en introduire dans ma cuisine.
J'avais cependant repéré il y a deux ou trois semaines cette recette simple de cabillaud aux carottes et à l'orange dans un numéro de Version Fémina, avec mon Télégramme du dimanche, et je l'ai testée ce midi avec plus ou moins de réussite : le poisson était parfait mais les carottes pas suffisamment cuites à mon goût. Je recommande donc à celles et ceux qui souhaiteraient la réaliser de leur ajouter quelques minutes de cuison.


Repost 0
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 16:54


En rendez-vous sur Brest hier, je me suis "égarée" sur le temps du déjeuner dans la nouvelle zone commerciale du Froutven. A côté du géant Ikea (et oui on en un aussi chez nous depuis le printemps 2008. Je ne suis pas super fan mais j'arrive quand même toujours à en ramener quelques petits trucs !) se sont installés de nombreux magasins d'équipement de la maison comme Maison du monde, Keltia luminaires, Cuir center... (voir le site internet de la zone baptisée Les portes de Guipavas ici). Et puis aussi Decathlon et Boulanger, en bref les grandes enseignes que l'on trouve désormais partout.
J'ai déjeuner dans ce resto : Taros. C'est le petit logo vert qui m'a plu (un peu idiot comme raison de choisir un resto, mais il en faut bien une !). La salle est disposée en rond autour d'un petit arbre. Le mobilier est noir et blanc avec quelques notes de couleur dans les luminaires. Pas mal. En revanche, environnement commercial oblige, la vue extérieure n'est pas des plus séduisantes. La carte propose des salades, tartines, woks de pâtes... Ce n'est pas très cher mais pas non plus de la grande cuisine. L'originalité : le restaurant fait aussi de la vente à emporter de pain et viennoiseries. Ma conclusion : juste ce qu'il faut pour la pause déjeuner seul ou avec des collègues. Mais pas plus.

Repost 0
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 20:30


Il y a des choses sur lesquels nous autres Bretons ne badinons pas : les crêpes et galettes sont de celles-là. Justement, parlons un peu de cette galette : inconnue ici en Finistère. Je parle de celle que les hauts-bretons (ceux de l'Est) adore engloutir sur les bords des stades avec une saucisse grillée. Rien à voir avec la crêpe de blé noir de Basse-bretagne ! Moi qui suis originaire du pays Gallo, j'ai beaucoup râlé dans ma cuisine, lors de mes premières années ici, quand je voulais me concocter une complète avec cette crêpe-là : trop fine, trop sèche, pas moyen d'en faire quelque chose de sympa. Heureusement, depuis quelque temps, les supermarchés proposent aussi de la galette de Haute-bretagne (plus foncée, plus épaisse, plus ajourée que la crêpe de blé noir) et j'ai retrouvé le sourire. Bon, celle que vend mon intermarché local (Ty-Nad, fabriquée à Pleudihen-sur-Rance dans les Côtes d'Armor) n'a encore pas la souplesse et le goût de celle des tournois de foot du Loscouët-sur-Meu mais on s'en rapproche !!!
Je viens de découvrir un article wikipedia sur la galette-saucisse : à consulter ici.
Repost 0
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 17:21


Une adresse toute simple à conseiller : le C-com café à Quimper (quai Pot au vin). Parfait pour un déjeuner en solo, avec des collègues ou des copines. C'est tout petit alors il ne faut pas arriver trop tard, et les nombreuses recettes de muffins, crumbles, sandwichs, salades composées et autres soupes ont du succès. On y déguste une cuisine sans chichi mais extra. Je vous conseille le crumble de poulet au lait de coco et à l'ananas ! Le bistrot fait aussi cyber café. L'ambiance est tellement cool que l'on peut parfaitement y aller seule sans se sentir godiche. En ce moment, les murs accueillent les photos de Sabine Sannier (à découvrir ici) : des gros plans de matières comme le bois, le métal, la rouille, des textiles, etc. Sabine photographie les vieilles portes, les coques de bateaux par exemple. Plutôt chouette.


Repost 0
Martine de Saint Jan - dans Bonnes choses
commenter cet article
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 23:18


Connaissez-vous les petits câlins ? (Je ne parle pas de ceux de nos chéris ou de nos pitchouns, même si ceux-là aussi on les adore...) Je parle des petites crêpes dentelles nappées de chocolat et fourrées praliné, mandarine, coco ou menthe fabriqués par la biscuiterie Traou Mad de Pont-Aven. J'en suis raide dingue ! C'est délicat, croustillant et fondant à la fois ! On en prends un, puis un deuxième, puis un troisième... et le paquet y passe. D'autant que le paquet n'est pas bien grand : seulement 80 g. Le patron de la biscuiterie m'a expliqué un jour que c'est pour notre bien : la réduction des portions fait partie de la démarche nutrition de l'entreprise. Mouais... Je pense plutôt à un plan pour augmenter les marges sans avoir l'air. ça n'enlève rien au vrai petit bonheur de déguster ces petits câlins là qui font bien chaud au cœur !link
Repost 0
Martine de Saint Jan - dans Bonnes choses
commenter cet article