Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mon Finistère
  • Mon Finistère
  • : Les coups de cœur de Martine en Finistère.
  • Contact

Profil

  • Martine
  • Journaliste, je parcours le Finistère à la rencontre de ses habitants, de ses acteurs économiques et institutionnels, de ses paysages... J'ai eu envie de faire partager mes coups de cœur.
  • Journaliste, je parcours le Finistère à la rencontre de ses habitants, de ses acteurs économiques et institutionnels, de ses paysages... J'ai eu envie de faire partager mes coups de cœur.

Recherche

Archives

Catégories

25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 08:59

Gaufrettes.jpg

 

C'est une idée fort sympathique que d'avoir importé la gaufrette traditionnelle du Nord en Bretagne. On la doit à Traou mad (Pont-Aven) qui distribue ces biscuits (mais ne les fabrique pas) depuis quelques mois. Ces gourmandises fourrées à la vanille sont franchement délicieuses. Elles sont aussi ludiques puisque chaque Breizh gaufrette est marqué d'un mot en breton et de sa traduction en français. Une façon bien agréable de se mettre la langue en bouche ! Je sais à présent que le restaurant se dit an preti, le marché an marc'had, bientôt bremaik, crabe krank, merci trugarez et bonjour gouel mat...   (A déguster en détachant chaque couche avec les dents pour le côté régressif !)

 

Repost 0
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 09:49

 Andouille.jpg

 

Malgré un nom et un aspect quelque peu ingrats, l'andouille est un produit formidable. Je l'aime froide en tranche fine pour accompagner un verre de vin rouge en apéritif. Je l'aime cuisinée dans toutes sortes de plats : avec du poisson, en gratin de pommes de terre, en tarte, dans une galette de blé noir avec une fondue de poireaux ou des pommes cuites, dans des oeufs cocotte... (Sur la photo, il s'agit d'une tarte à l'andouille de Baye, aux navets et au miel) C'est un incontournable de mon frigo ! Patrick a proposé quelques associations produits de la mer / andouille, à découvrir par exemple ici et .

Dans mon Finistère sud, point d'andouille de Vire ou de Guéméné. Ici, la star c'est l'andouille de Baye. Elle est fabriquée par la maison Daniélou depuis 1925. La recette s'est transmise de père en fils jusqu'à Philippe Daniélou qui a pris les commandes de la charcuterie familiale en 1988.  L’andouille de Baye se démarque par son fumage au bois de hêtre. La maison en produit un millier par semaine.


Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 09:36

  confiture.jpg

 

C'est la petite touche régressive du petit déjeuner : la confiture, qui sublime n'importe quel bout de baguette, tranche de brioche ou biscotte (Vous aurez peut-être remarqué que je la déguste sur du beurre, comble de la gourmandise !). Reconnaissable à son étiquette en papier kraft, ce pot vient des Confitures des Quatre saisons, entreprise implantée à Huelgoat dans les Monts d'Arrée. Un succès artisanal devenu en quelques année une belle réussite à plus grande échelle, sans renier sur le savoir-faire des débuts et la préparation entièrement manuelle des fruits. La recette est immuable : 60 % de fruits, 40 % de sucre. La marque bretonne propose 27 saveurs différentes (en ce moment, je roule à la rhubarbe rouge) et produit 10 000 pots par jour ! Qui sont écoulés dans la grande distribution, estampillés "Produit en Bretagne".

(A côté sur la photo, un autre incontournable de mes petits-déjeuners : le frais Malo, auquel je suis fidèle depuis des années. Il est breton, mais pas finistérien...)

 

Repost 0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 17:00

crepes

 

C'était lors d'une très sympathique soirée entre amis il y a quelques jours : nous nous sommes retrouvés autour de deux billigs pour déguster les crêpes de Rolland. Pas n'importe quelles crêpes, non. Les crêpes de Rolland Péron (à droite sur la photo). Ce bonhomme extraordinaire, agriculteur à Riec, chanteur en breton, connu comme le loup blanc, fait les crêpes comme personne en les assaisonnant de ce qu'il faut de bonnes histoires, puisées dans son foisonnant quotidien. Il faut voir Rolland battre la pâte à pleine main, en grands gestes énergiques !

Il était accompagné ici, à la "table de mixage", de Bernard Néliaz (avec le beau tablier rouge), autre spécialiste de la krampouz. Tous deux m'ont donné ma première leçon de confection de crêpes : ce n'était pas une mince affaire ! Cela a l'air si simple, à les regarder, de manier le râteau (Sken, en breton) et la spatule ('Nafkel Krampouez ), et c'est en fait tellement difficile pour les néophytes... Le secret ? Ne pas essayer de tourner sa pâte en une seule fois mais procéder par petit coups de râteau. On en fait des machins hideux avant de réussir à former un joli cercle !

Mais quand elles sont bien faites, avec du beurre dedans, n'y a-t-il pas rien de meilleur ?

 

Repost 0
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 15:13

Triskell.jpg

 

J'ai découvert  dans mon rayon préféré (...) ces petites (toutes petites) gourmandises signées Traou mad. Je suppose que leur création est récente, sinon vous pensez bien que je m'en serais régalée plus tôt. Ces petits galets, frappés d'un triskel (symbole celtique emblématique en Bretagne) se mangent comme rien. Un puis deux, puis trois... comme le petit Poucet, je suis le chemin. Sur leur emballage, on peut lire : " Les secrets des gourmands. Recette pâtissière tout au beurre ". Que le beurre soit la clé de la gourmandise n'est plus un secret pour moi depuis bien longtemps !!!

En tout cas, ces triskels sont bien mignons et très bons.

 

Repost 0
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 08:18

Delices-bigoudens.jpg

 

Pas un temps à mettre un Finistérien dehors ! Alors on se colle devant la cheminée avec un bon thé ou un chocolat chaud que l'on accompagne de galettes bretonnes. Celles-ci sont extras, très croustillantes. Je les ai trouvées à la boutique Hénaff de Pouldreuzic. J'adore le packaging qui présente la jolie frimousse d'une petite gourmande. J'ai choisi la version caramel au beurre salé (allez savoir pourquoi....!). Ces galettes sont produites par Les Délices bigoudens, une fabrique de crêpes de Landudec qui a diversifié sa production et commercialise de nombreux produits bretons. La boutique en ligne permet à tous ceux qui ne sont pas du coin d'y accéder quand même. Et le site internet propose aussi plusieurs recettes alléchantes.

 

Repost 0
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 14:54

chocolat-faience.jpg

 

Le chocolatier quimpérois Dominique Le Darz a voulu créer un chocolat qui pourrait devenir une spécialité de la capitale cornouaillaise. C'est ainsi que son nées, en 2004, les Faïences de Quimper, en partenariat avec HB Henriot. Il s'agit d'un très bon caramel au beurre salé (qui ne colle pas au dent !) enrobé de chocolat.

Le motif de décoration est inspiré des modèles de Bretons qui ont fait le succès de la faïencerie quimpéroise. Il est reproduit sur le chocolat grâce à une sorte de décalcomanie en beurre de cacao coloré !

On trouve ces petites merveilles au Comptoir du chocolat, rue Saint-Mathieu à Quimper ou sur la boutique en ligne de Gwenola et Dominique Le Darz.

 

Repost 0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 14:15

crumble-004.jpg

 

Après le (succulent) trifle de fraises, voici une nouvelle utilisation du palet breton (type traou mad) : un crumble réalisé avec les pommes du jardin de mon amie Annie. J'ai juste fait revenir les morceaux de pommes quelques minutes dans du beurre et du sucre (avec un peu de sucre vanillé) et émietté dessus des traou mad avant de passer le tout au four. Encore un peu tiède ce petit crumble était un délice ! Cela me donne l'occasion de vous inviter à visiter le blog traou mad où vous trouverez d'autres recettes.

 

Repost 0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 09:22

Kouign.jpg

 

Avec l'été et l'arrivée des touristes, les supermarchés surfent sur l'image régionale et gonflent leurs rayons en produits made in Bretagne. J'aime y traîner à la recherche de nouveautés. En voici une : les mini kouign amann à la poire et aux pépites de chocolat de la pâtisserie Berrou à Goulven, primés " Meilleure nouveauté de l'année 2010 " par le réseau Produit en Bretagne. Ils sont apparemment la première déclinaison de ce dessert en format individuel sur le marché de la grande distribution. Et le résultat est plutôt intéressant : ma petite famille valide ! Réchauffés au four quelques minutes, ces petits gâteaux beurrés sont bons, même si le goût de la poire ne saute pas franchement aux papilles. J'avais peur de l'effet caoutchouteux dû à la longue conservation, mais il est très atténué par le réchauffage. Et il faut préciser qu'ils ne contiennent aucun conservateur ni exhausteur de goût...

Repost 0
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 16:53

Pate-fruit.JPG

 

Qui mange encore des pâtes de fruits ? À quelle occasion ? Cette confiserie me semble (mais je me trompe peut-être) assez désuète... Et c'est sans doute ce qui me plaît ! Elle me rappelle l'enfance. Avec son taux de sucre, c'est la lichouserie suprême ! C'est d'abord un peu croquant puis fondant, à la fois doux et acidulé... C'est parfois un peu difficile d'en déterminer l'arôme, c'est souvent collant... Mon choupik dit que cela ressemble à de la "confiture dure".

Celles-là viennent de l'abbaye de Landévenec. Elles constituent l'une des sources de revenus des moines bénédictins de la presqu'île de Crozon. Leurs pâtes de fruits sont principalement produites à partir de la purée de pommes provenant du verger de l'abbaye. Elles sont ensuite agrémentées d'arômes naturels de fraise, de citron et d'abricot. Il existe aussi une gamme aux fruits rouges et au sucre de canne.

Repost 0