Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mon Finistère
  • Mon Finistère
  • : Les coups de cœur de Martine en Finistère.
  • Contact

Profil

  • Martine
  • Journaliste, je parcours le Finistère à la rencontre de ses habitants, de ses acteurs économiques et institutionnels, de ses paysages... J'ai eu envie de faire partager mes coups de cœur.
  • Journaliste, je parcours le Finistère à la rencontre de ses habitants, de ses acteurs économiques et institutionnels, de ses paysages... J'ai eu envie de faire partager mes coups de cœur.

Recherche

Archives

Catégories

25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 09:15
Soleil couchant

Juste cette photo à partager avec vous aujourd'hui : les flèches de la cathédrale de Quimper dans le soleil couchant, vues de la route de Brest. Et puis toute mon amitié en ce jour de Noël. Soyez heureux !
 
Repost 0
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 14:08


Rien de programmé un dimanche après-midi ? Réflexe naturel du Finistérien : " Et si on allait voir la mer... " (certains opteront toujours pour le match de foot opposant l'équipe locale au village d'à côté, mais c'est une autre histoire !). C'est qu'avec ses 800 km de littoral, notre département offre une infinie variété de paysages maritimes qui sont autant de destinations agréables pour les balades : plages, dunes, falaises, cordons de galets, estrans, rias, abers, avens... pas un coin de côte ne ressemble à son voisin. Et nous avons l'embarras du choix pour nous en mettre plein les mirettes. Car "aller voir la mer" sonne comme la promesse d'un spectacle qui se renouvelle sans cesse. Au gré des saisons, des marées et des conditions météo, la couleur de l'eau, la vigueur des vagues, le souffle du vent, la lumière du soleil ne seront jamais les mêmes. L'humeur du jour nous fera tantôt préférer une sage promenade sur les sentiers, tantôt entreprendre une collecte de coquillages, improviser un jeu sur la plage avec les enfants, escalader les rochers, jouer aux explorateurs, nous exercer à la photographie, voire oser tremper le bout des pieds... Dans tous les cas nous reviendrons parfaitement oxygénés, les joues rougies par les embruns et avides de partager un goûter pantagruélique parce que la mer... ça creuse !
 
Repost 0
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 13:05


Doëlan, Clohars-Carnoët... Entre le phare rouge en amont et le phare vert en aval un petit port endormi. Je raffole de ce lieu, mais à l'arrivée de l'hiver je le trouve un tantinet triste. Morte saison. Les bateaux de pêche sont de moins en moins nombreux à prendre d'ici le départ vers l'océan. Les jolies maisons (toutes plus belles que les autres) sommeillent derrière leurs volets clos. L'endroit n'en reste pas moins l'un des plus ravissants petits ports finistériens avec sa vedette SNSM, sa coopérative maritime, ses cafés, ses bateaux au mouillage, et puis la maison rose qui a servi de décor au téléfilm Marie tempête... J'ai souhaité y vivre il y a quelques années tant Doëlan avait touché mon cœur, mais impossible d'y trouver une location à l'année...

Repost 0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 14:45


C’est en vacances avec mes parents et mon frère, lorsque j’étais petite fille, que j’ai découvert le Finistère. Nous sommes venus plusieurs fois séjourner à Argol, dans la presqu’île de Crozon. Mon père avait gardé des liens avec des agriculteurs chez lesquels il était venu travailler dans sa jeunesse. Ils nous louaient quelques pièces d’une grande maison du bourg pour une bouchée de pain.

Nous passions chercher la clé à la ferme où nous attendait un pantagruélique goûter breton. Puis nous rejoignions la maison qui faisait face à la Poste. Je me souviens des imposants hortensias qui encadraient le portail… Des personnes âgées partageaient la bâtisse. Elles avaient chacune leur carré de jardin à l’arrière. Elles nous ont fait entendre nos premiers mots en breton (nous habitions à Rennes à cette époque).

Le fournil du boulanger était juste à côté. Mon frère et moi passions un temps fou à sa fenêtre, épiant chaque étape de la fabrication du pain et des viennoiseries, écoutant les blagues du chaleureux boulanger et espérant bien pouvoir de temps en temps satisfaire notre gourmandise !

Les après-midi se passaient à la plage de Trez-Bellec à Telgruc-sur-Mer quand il faisait beau. Nous prenions ensuite le goûter dans un bar de Telgruc avant de rentrer à Argol. Les jours de mauvais temps, nous visitions les églises !

Je me souviens aussi des animations qui ponctuaient nos séjours : le fest-noz sur le parking de la Poste, le son et lumière sur la légende de la ville d’Ys, la fête des vieux métiers (qui a préfiguré l’actuelle maison des vieux métiers vivants)…

Quand mes pas me mènent vers la presqu’île aujourd’hui, je ne manque jamais de faire un petit crochet vers Argol. La physionomie des lieux a changé, les hortensias ont disparu devant ma maison de vacances, mais je retrouve chaque fois cette émotion teintée d’une douce nostalgie des jolis souvenirs de l’enfance.
(en photo : l'arc de triomphe classé qui mène à l'église et sa statut du roi Gradlon)

Repost 0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 08:16


Il fait tout doux ce matin-là sur la plage de Cap-Coz à Fouesnant. L'été, c'est certainement l'une des plus fréquentées du département. En cette matinée d'automne, seuls quelques pêcheurs à pied, promeneurs et sportifs se partagent la grande étendue de sable. La marée est basse. La mer, d'un calme olympien, a laissé derrière elle un petit tapis d'algues vertes, des centaines de coquillages de toutes les formes, et plusieurs étoiles de mer. Les oiseaux du rivage n'ont pas beaucoup d'effort à faire pour trouver de quoi manger. Dans l'eau, une équipe de kayakistes pagaye en direction de Beg Meil tandis que les petites voiles bleues d'un groupe scolaire égayent l'horizon. Quel privilège de pouvoir être encore là, après les parasols...

Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 07:21



Sur les conseils des Loups, j'ai profité d'un rendez-vous à Brest pour aller manger mon sandwich déjeuner au petit port de Maison blanche. Un endroit étonnant ! On y accède par la route de la Corniche en longeant les impressionnantes installations de DCNS. Au pied d'un troquet (parce que, par chez nous, tout commence toujours par un troquet !) s'étend une petite plage de galets squattée par une colonie d'annexes multicolores. De chaque côté, des cabanes de bois et de tôles regardent vers la mer. Une plaque dorée signale que le village de pêcheurs (où l'on trouve une rue de la Soif et un boulevard de la plage !) s'est installé là en 1945. Il s'est autoproclamé " dernier village gaulois " et ses habitants revendiquent une nourriture constituée " de patates et de potion magique ". Faites de bric et de broc, les cabanes n'en ont pas moins beaucoup de charme. leurs façades colorées sont tout à fait dépaysantes. En face, des petits bateaux au mouillage font la nique aux gros navires de la base navale. Merci aux Loups pour cette très agréable découverte !

Repost 0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 20:16


C'est un de ces petits villages de carte postale comme le Finistère en compte quelques uns. Avec ce cachet particulier donné par l'omniprésence de la pierre et de l'eau. L'Hôpital-Camfrout doit son drôle de nom à l'histoire et au souvenir d'un hospice bâti sur la rivière Camfrout qui traverse la commune (de kamm frout : ruisseau sinueux en breton). Nichée tout au fond de la rade de Brest, elle vit au rythme des marées qui soulèvent régulièrement les coques des bateaux venus s'abriter aux pieds de la jolie petite église. J'aime beaucoup cet endroit et tous les petits recoins que la côte offre ici aux promeneurs du dimanche.
Repost 0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 14:26



À Brest, le quartier du port de commerce est en pleine ébullition. Il fait l'objet depuis quelques années d'une rénovation qui modifie considérablement le paysage. Des immeubles de bureaux flambant neuf sortent régulièrement de terre tout à côté de la salle consacrée aux musiques actuelles La Carène. De très populaire, le quartier est devenu plus bobo. Les grues de chantier, les nouveaux bâtiments de verre et d'acier et les restos branchés côtoient les grues du port, les vieux entrepôts tagués et les bistrots du coin... Je ne sais trop quoi penser de cette mue. L'entrée de ville n'était jusqu'alors pas très accueillante, mais faire du port de co un quartier d'affaires ne va-t-il pas lui faire perdre son âme ? Qu'en pensez-vous ?
J'en profite pour vous inviter à découvrir le passionnant blog d'Yffic Dornic sur les mémoires du port de commerce de Brest...
 
Repost 0
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 15:40


Je regrettais presque d'avoir choisi ce jour pour une petite croisière aux Glénan quand le ciel s'est éclairé d'un seul coup à l'approche de l'archipel. Léchant la mer, le soleil y laissait une multitude de reflets, tels des diamants flottant à la surface... À la hauteur de leur réputation, les îles fouesnantaises m'ont offert un magnifique spectacle. On m'avait parlé de la transparence de l'eau, de l'éclat particulier du sable, du ballet des voiles de plaisance, de l'étonnant paysage dessiné par les nombreux îlots et des modifications qu'il subit au gré des marées... Rien n'est usurpé. Quelle beauté !
Et j'ai beaucoup apprécié (comme à Sein) tous les efforts réalisés pour préserver des petits bouts de nature fortement sollicités. La sensibilisation est permanente et on se plie de bonnes grâce aux recommandations concernant les déchets, la protection des animaux et des végétaux.
Repost 0
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 18:30


Une promenade le long du canal de Nantes à Brest est une vraie parenthèse de douceur. Loin des voitures, on y profite en toute tranquilité du chemin de halage. À pied ou à vélo, c'est un vrai régal. L'eau y est très paisible, l'environnement très vert. Et ce chemin qui n'en finit jamais est incroyablement relaxant. Les promeneurs sont au diapason de cette ambiance cool : on s'y croise en souriant et en se saluant. À Chateauneuf-du-Faou, on peut louer canoës, pédalos et barques pour faire la balade côté rivière, en prenant bien garde de ne pas s'aventurer trop près des lignes des pécheurs !
Repost 0