Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mon Finistère
  • Mon Finistère
  • : Les coups de cœur de Martine en Finistère.
  • Contact

Profil

  • Martine
  • Journaliste, je parcours le Finistère à la rencontre de ses habitants, de ses acteurs économiques et institutionnels, de ses paysages... J'ai eu envie de faire partager mes coups de cœur.
  • Journaliste, je parcours le Finistère à la rencontre de ses habitants, de ses acteurs économiques et institutionnels, de ses paysages... J'ai eu envie de faire partager mes coups de cœur.

Recherche

Archives

Catégories

22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 09:49

Deux instrumentistes finistériens de talent ont, tout récemment, commis chacun un album dont je vous conseille vivement l'écoute :

- Le Bannalécois Michel Desfougères a enregistré chez lui Une guitare acoustique dans un jardin breton.

Si sa guitare se fait parfois canaille, elle est le plus souvent d'une extrême douceur, très sensible, voire romantique.   Les très jolis airs de Michel nous emmènent loin très loin, au gré d'une rêverie quasi hypnotique...

L'album est téléchargeable sur www.desfougeres.fr

crbst_facing2.jpg

 

- Dans un autre style et une palette d'instruments plus large, Dominique Le Bars, professeur de guitare à Bannalec et Plonéour-Lanvern, a réalisé le concept album L'intimlité. C'est le deuxième volet d'un triptyque aux influences diverses : rock, blues, musique classique et jazz, qui évoque les émotions humaines. Très beau également !

Le disque est en vente sur le site internet du label Musea : www.musearecords.com

Intimite.jpg

Repost 0
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 08:57

Marie-Bambel.JPG

 

Ce petit nichoir tout à fait irrésistible est l'oeuvre de la quimpéroise Anne-Laure, qui commercialise des objets de décoration pour les chambres d'enfant sous la marque Marie Bambel. Elle met tout son talent à enjoliver l’univers des petits avec des tableaux, des mobiles, des toises, des patères… pleins de couleurs et de fantaisie. Elle travaille essentiellement sur commande, mais organise aussi des ventes événementielles avec d'autres créatrices (prochain rendez-vous prévu au printemps).

Anne-Laure s'inspire de tout ce qu'elle voit : une série de ses personnages est née du film Marie-Antoinette ; elle a aussi décliné un motif créé en souvenir des puces d’amour qu’elle portait dans les cheveux quand elle était petite ; elle croque également ses chats, source inépuisable d’idées !  La créatrice aime travailler à partir de tissus qu'elle photocopie : elle découpe et assemble les jolis papiers obtenus qui ont gardé l'empreinte de la trame du textile.

Avec une autre femme de talent, Delphine Aubert, Anne-Laure Lespagnol a créé la marque Les Kempéroises. Ensemble, elles dessinent des petits objets, comme des miroirs de poche.

 

Repost 0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 08:45

michèle chaouadi

 

Une invitation à visiter le blog photo de ma collègue Michèle Chaouadi. Elle y présente ses recherches esthétiques dans des thèmes et genres variés : portraits, paysages, détails, scènes de vie... Son intérêt pour la photographie - qui est devenu progressivement passion - est assez récent. Le style se cherche encore un peu, mais déjà, son travail lui ressemble dans la quête du mystère des choses : un au-delà, un ailleurs que seul un regard toujours prêt à l'émerveillement sait trouver dans un nuage, un carré de sable ou une vague... Michèle a toujours cette jolie étincelle  dans les yeux, prête à s'enflammer (survivance d'enfance ?). Elle a eu une riche idée de vouloir partager ce don par la photo. A quand une expo finistérienne Michèle ?

Repost 0
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 08:01

Kerledan.JPG

À Carhaix, protégé comme un secret au fond d’une allée bordée de grands arbres, le manoir de Kerlédan est une très belle maison d'hôtes. Deux chiens sculptés veillent sur l'entrée de la demeure, datée de 1540. À l'intérieur, ce sont des chiens bien vivants et amicaux qui accueillent les visiteurs, précédant leurs maîtres : Penny et Peter Dinwiddie, tombés sous le charme de l'endroit en 2004. Le manoir offre le cadre romantique et chaleureux d’un séjour hors du temps. Les pièces sont décorées, avec charme et élégance, d’objets chinés, de souvenirs de famille, de faïences de Delft… Les chambres ont été baptisées des noms évocateurs d’anciens propriétaires : Amaury Le Roux, Françoise du Mur, et Mademoiselle de Coatgourdan... Les repas sont composés de produits bio que les propriétaires mettent un point d'honneur à trouver localement. Leur hospitalité discrète tout à l'Anglaise est l'autre atout de la maison. On s'y sent tout de suite à l'aise et l'on se dit que l'on aimerait bien faire durer le plaisir en s'installant un peu au coin de leur cheminée...

Repost 0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 13:41

Sardine andouille

 

Capitaine Cook (Plozévet) vient de sortir de nouvelles recettes de conserves de poissons, associant sardines, thon et maquereaux à divers condiments : tomates séchées, compotée d'oignons, chorizo, crème d'épinard... le tout dans des boites entièrement relookées (et plutôt chics). Parmi elles, des sardines à l'andouille de Guéméné qui ne pouvaient que m'allécher, moi qui suis fan de ses deux produits... A priori, l'association peut surprendre. C'est pourtant une réussite totale, l'andouille donnant au poisson son merveilleux goût fumé, mais tout en délicatesse, sans trahir la chaire fine de la sardine. Excellent !

La marque tient son nom de l'explorateur James Cook (1728-1779) qui avait inventé une marinade pour conserver les aliments à bord de son navire. La conserverie a été fondée par Alphonse Canoville en 1877. L'entreprise s'est développée à Clohars-Carnoët et à Plozévet. Une grande partie des étapes de transformation du poisson s'y fait toujours à la main.

Repost 0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 13:58

 

 

Boutons.JPG

 

Une nouvelle boutique vient d'ouvrir à Quimper, venelle du Poivre (derrière Monoprix). Annie Guyader et Roger Bernard présentent leurs réalisations en tissu à Boutons dentelles et créations. Les créations d’Annie s’inscrivent dans l’univers tendre de la petite enfance : doudous, sacs à doudous, vêtements de poupée et d’ours en peluche, bavoirs, coussins à dent de lait, poupée en tissu, bonnets tricotés, cadeaux de naissance personnalisés, trousses de toilettes, petits objets de décoration… Chaque pièce est un modèle unique, entièrement réalisé à la main.

La spécialité de son mari Roger, ce sont les boutons qu’il recouvre de tissus. Il présente près de 750 références, dans des diamètres très variés. Ses boutons arborent tous des motifs différents : fleurs, oursons, chats, poupées russes, monogrammes… et se déclinent en badges plastifiés. Ils sont adorables ! (J'ai particulièrement craqué pour les chats...)

Pour leurs créations, Annie et Roger passent beaucoup de temps à la recherche de tissus, partout dans le monde. Ils chinent aussi des étoffes, des dentelles et des pièces de mercerie anciennes que l’on peut trouver à la vente dans leur boutique. A noter que pour les fêtes, la boutique propose un choix d’objets aux couleurs de Noël.

Vous pouvez également retrouver les oeuvres d'Annie et Roger sur www.le-petit-monde-d-annie.fr/

 

Repost 0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 09:22

La-Coquille.jpg

 

J'ai eu dernièrement le privilège d'être invitée (par de merveilleux amis amoureux des bonnes choses) à déjeuner un dimanche au restaurant La Coquille à Concarneau. Un magnifique moment. L'établissement est situé dans un endroit étonnant, sur le port de Concarneau, mais côté industriel. La Coquille voisine des coques de bateaux de toutes les couleurs. A l'intérieur, le décor est sobre et élégant.

Les propriétaires, Marie et Jean-François Sicallac (qui a officié à la Tour d'argent à Paris) y font honneur à la vocation de pêche de la ville bleue. Le chef y cuisine les fruits de mer et poissons de très belle manière, avec beaucoup de simplicité et de raffinement tout en même temps. Au menu ce jour-là (29 euros, ce qui est vraiment super, compte tenu du contenu, qui n'oublie pas des petites lichouseries supplémentaires) : une coquille Saint-Jacques au Lillet (sublime), de la lotte aux légumes oubliées (photo) et une charlotte aux poires et à la confiture de lait. Un régal du début à la fin. Le menu enfant est aussi très bien travaillé, ce qui n'est pas toujours le cas... Et, cerise sur le gâteau pour l'accro du beurre que je suis, le repas peut s'accompagner d'un beurre aux algues aux saveurs iodés excellent !

Quelle belle adresse !

A noter : Jean-François Sicallac est l'un des chefs sollicités pour revisiter les plats traditionnels bretons dans le numéro spécial cuisine de Bretagne magazine actuellement en kiosque. Il y livre ses recettes de la cotriade, du feuilleté de sardine douarneniste, de la morue à la Paimpolaise, du maquereaux à la Quimpéroise et du thon concarnois.

Repost 0
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 09:05

Primel

 

En découvrant ce jour-là la pointe de Primel à Plougasnou, j'ai pris un énorme bol d'air iodé et un grand coup au coeur. Plus j'approchais de l'eau et plus le vent et les embruns me fouettaient le visage. Plus j'approchais de l'eau et plus l'émotion me gagnait. Je me suis sentie terriblement en vie dans ce paysage qui l'est si furieusement. Ici la mer et la terre se livrent à chaque seconde une lutte acharnée. La première livrant ses assauts à coup de vagues violentes qui s'éparpillent en écume. La seconde résistant avec une impressionnante armée de rochers de granit, des géants d'une couleur sublime qui en imposent sacrément. Quel sera l'issue de ce combat millénaire ?

 

Repost 0
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 01:00

Guilvinec

 

C'est un événement chaque jour renouvelé dans le port du Guilvinec (troisième port de pêche français) : le retour des bateaux en fin d'après-midi. Un véritable spectacle auquel assistent de nombreux badauds et photographes amateurs. Après avoir débarqué leur pêche à la criée, les hauturiers, chalutiers côtiers et fileyeurs s'en vont se garer au fond du port. Le décor est constitué des installations portuaires et du matériel de pêche. Le ballet est haut en couleurs, chaque bateau arborant fièrement sa propre livrée. Les engins sont impressionnants. Les visages des marins portent les marques de fatigue des longues heures passées en mer. Débutée très tôt le matin, leur journée ne se terminera que lorsque les filets auront été réparés. Ils s'invectivent d'un pont à l'autre avec un fort accent bigouden, auquel répondent malicieusement les cris des oiseaux de mer.

Pour tout savoir de la vie des pêcheurs, visiter la criée du Guilvinec et même embarquer à bord d'un chalutier : rendez-vous à Haliotika, la cité de la pêche.

Repost 0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 09:54

blog des blogueuses

 

Vanessa qui habite près de Brest a eu l'idée de créer sur le web une communauté de blogueuses finistériennes. Sur blogabrest, elle répertorie donc les sites de mes compatriotes du bout du monde, dans des domaines très variés. Mon Finistère fait l'objet de la présentation d'aujourd'hui. Je vous invite vivement à y faire un tour régulièrement pour élargir votre carnet de bonnes adresses !

 

Repost 0