Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mon Finistère
  • Mon Finistère
  • : Les coups de cœur de Martine en Finistère.
  • Contact

Profil

  • Martine
  • Journaliste, je parcours le Finistère à la rencontre de ses habitants, de ses acteurs économiques et institutionnels, de ses paysages... J'ai eu envie de faire partager mes coups de cœur.
  • Journaliste, je parcours le Finistère à la rencontre de ses habitants, de ses acteurs économiques et institutionnels, de ses paysages... J'ai eu envie de faire partager mes coups de cœur.

Recherche

Archives

Catégories

22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 07:00

PTanguy.JPG

« Il a le visage que chacun pourrait avoir

et l’esprit chaviré

qu’on redoute d’avoir un jour.

 

Mais son cœur est aussi frais

Qu’un bourgeon à l’entrée du printemps

Ou qu’une averse sur le blé nouveau. »

 

Dans le petit recueil Fou de Marie, publié aux éditions La part commune, le journaliste Pierre Tanguy (originaire de Lesneven), revisite la légende de Salaün ar fol, Salomon le fou. On aurait découvert sur la tombe de ce mendiant, qui vécut au XIVe siècle, un lys qui prenait racine dans la bouche du mort. Sur la fleur était écrits en lettres d’or « Ave Maria », les seuls mots que le pauvre hère prononçait. Pour saluer ce miracle, une chapelle fut bâtie sur les lieux désormais appelés Le Folgoët (le bois du fou).

Avec des mots tout simples et beaucoup de poésie et de tendresse, Pierre Tanguy fait revivre ce simple d’esprit au grand cœur, cet indigent qui vivait de l’aumône et des bienfaits de la nature, ce vagabond qui grelottait aussi parfois de froid et de peur. On voit avec les yeux de Salaün « les étoiles filer entre les branches », on entend « le peuplier qui frémit sous la brise », on sent l’odeur « des ajoncs, jaunes comme du beurre »…

La pureté du récit rend un très bel hommage à la pureté de cette âme.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

unehistoiredefamille 28/01/2010 22:09


j'habite juste à côté de la basilique ,j'aime énormément cette endroit, la commune juste à côté Lesneven à aussi sont histoire avec son église , elle n'a pas de cloché car elle a été bombardé
pendant la guerre , et les habitants n'ont pas voulu la faire reconstruire... Là région à de belle histoire .


Martine 30/01/2010 13:52


...que les conteurs aiment nous rappeler lors des multiples veillées organisées notamment l'été.


Patrick CdM 25/01/2010 07:17


Merci de nous signaler ce livre, sur cette histoire qui me berce depuis mon enfance... Le Folgoat, c'est surement l'une des plus belles églises du monde, ou au moins du Finistère, je m'y arrête
très souvent. J'ignorais toutefois que "Salaun" était "Salomon" en breton. Bonne semaine!


Martine 27/01/2010 08:53


Il se lit en 10 minutes et l'écriture est un régal...


Brigitte Buisan 22/01/2010 09:37


je suis dejà allé deux fois au Folgoet j'adore cette legende et la cathedrale est superbe

merci du partage

bien amicalement


Martine 23/01/2010 09:07


Un de nos "mythes fondateurs" !