Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mon Finistère
  • Mon Finistère
  • : Les coups de cœur de Martine en Finistère.
  • Contact

Profil

  • Martine
  • Journaliste, je parcours le Finistère à la rencontre de ses habitants, de ses acteurs économiques et institutionnels, de ses paysages... J'ai eu envie de faire partager mes coups de cœur.
  • Journaliste, je parcours le Finistère à la rencontre de ses habitants, de ses acteurs économiques et institutionnels, de ses paysages... J'ai eu envie de faire partager mes coups de cœur.

Recherche

Archives

Catégories

20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 14:45


C’est en vacances avec mes parents et mon frère, lorsque j’étais petite fille, que j’ai découvert le Finistère. Nous sommes venus plusieurs fois séjourner à Argol, dans la presqu’île de Crozon. Mon père avait gardé des liens avec des agriculteurs chez lesquels il était venu travailler dans sa jeunesse. Ils nous louaient quelques pièces d’une grande maison du bourg pour une bouchée de pain.

Nous passions chercher la clé à la ferme où nous attendait un pantagruélique goûter breton. Puis nous rejoignions la maison qui faisait face à la Poste. Je me souviens des imposants hortensias qui encadraient le portail… Des personnes âgées partageaient la bâtisse. Elles avaient chacune leur carré de jardin à l’arrière. Elles nous ont fait entendre nos premiers mots en breton (nous habitions à Rennes à cette époque).

Le fournil du boulanger était juste à côté. Mon frère et moi passions un temps fou à sa fenêtre, épiant chaque étape de la fabrication du pain et des viennoiseries, écoutant les blagues du chaleureux boulanger et espérant bien pouvoir de temps en temps satisfaire notre gourmandise !

Les après-midi se passaient à la plage de Trez-Bellec à Telgruc-sur-Mer quand il faisait beau. Nous prenions ensuite le goûter dans un bar de Telgruc avant de rentrer à Argol. Les jours de mauvais temps, nous visitions les églises !

Je me souviens aussi des animations qui ponctuaient nos séjours : le fest-noz sur le parking de la Poste, le son et lumière sur la légende de la ville d’Ys, la fête des vieux métiers (qui a préfiguré l’actuelle maison des vieux métiers vivants)…

Quand mes pas me mènent vers la presqu’île aujourd’hui, je ne manque jamais de faire un petit crochet vers Argol. La physionomie des lieux a changé, les hortensias ont disparu devant ma maison de vacances, mais je retrouve chaque fois cette émotion teintée d’une douce nostalgie des jolis souvenirs de l’enfance.
(en photo : l'arc de triomphe classé qui mène à l'église et sa statut du roi Gradlon)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lespetitsbretons 26/10/2009 19:48


Bonsoir Martine,
Un délice ce texte. J'y ressens les douceurs de l'enfance et j'ai l'impression de le vivre.
Ah ces doux souvenirs... Argol a dû maintenant bien changé :(


Martine 27/10/2009 08:37


Incroyable le nombre de maisons qui sont sorties de terre depuis !


emma 25/10/2009 10:33


je me rappel y aller avec l'école ,surtout pour le musée; j'aimais beaucoup y aller.
gros bisous


Martine 27/10/2009 08:34


Il n'y a donc pas qu'à moi qu'Argol évoque des souvenirs d'enfance !


Martine de Brest 25/10/2009 08:51


Le musée des vieux métiers est à voir.


Martine 27/10/2009 08:34


Je n'en ai malheureusement pas encore eu l'occasion...


Sherry 22/10/2009 14:25


j'ai traversé une ou deux fois ce petit village. Ne m'y suis pas arrêtée longtemps. Par contre j'ai trouvé impressionnante la statue à droite du portail, celle du Roi Gradon....


Martine 23/10/2009 12:23


C'est vrai. D'ailleurs, elle n'était pas là à l'époque que je raconte...


Latil 21/10/2009 20:38


Beaucoup de classe pour toutes ces églises que tu nous a fait découvrir. J aime beaucoup les maisons en pierre de bretagne construite pour une éternité.
Bonne soirée Latil


Martine 23/10/2009 12:22


C'est vrai que côté patrimoine, la région n'est pas en reste !