Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mon Finistère
  • Mon Finistère
  • : Les coups de cœur de Martine en Finistère.
  • Contact

Profil

  • Martine
  • Journaliste, je parcours le Finistère à la rencontre de ses habitants, de ses acteurs économiques et institutionnels, de ses paysages... J'ai eu envie de faire partager mes coups de cœur.
  • Journaliste, je parcours le Finistère à la rencontre de ses habitants, de ses acteurs économiques et institutionnels, de ses paysages... J'ai eu envie de faire partager mes coups de cœur.

Recherche

Archives

Catégories

25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 14:45

  Nolwenn.jpg

 

Cet album est actuellement la meilleure vente de disque sur le marché français ! Et il est fait pour  moitié de chansons en langue bretonne. Un très beau succès dont on n'aurait pas osé rêver, même si les chansons reprises sont des tubes immenses dans notre région. La chanteuse Nolwenn Leroy revendique de belle manière ses origines finistériennes (elle est né à saint-Renan) et les porte sur toutes les antennes de radio et les plateaux de télé. Je crois à la sincérité de cette démarche : on ne se sent jamais si proche du pays que lorsqu'on s'en est éloigné, j'en ai fait l'expérience en vivant quelques mois à Paris. J'aime d'ailleurs beaucoup sur cet album le titre Je ne serai jamais ta parisienne écrit par Christophe Miossec et Didier Squiban (je suis un peu moins fan de sa version du Bagad de Lann Bihoué, qui manque de punch à mon goût, je préfèrais la version de Soldat Louis). Et vous, qu'en pensez-vous ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

les loups 10/02/2011 19:47


Nous l'avons écouté distraitement.
Peu convaincus par la démarche au départ, nous la croyons sincère après avoir lu plusieurs interviews de la demoiselle.
Côté marketing, je crois que même si c'est du réchauffé pour nous bretons (un seul morceau original), c'était surement autre chose pour une sortie nationale !!!
Elle prévoit semble-t-il une suite dans le même esprit mais uniquement avec des compositions originales. Il fallait peut-être cette étape pour titiller toutes les oreilles.

Côté groupes bretons, Kohan a fait, il ya quelques années, des productions à tendance trip hop chanté en vieux vannetais. Sinon il y a le superbe Denez Prigent pour nous faire vibrer ou les
Startijenn qui réveillent les dancefloors des festou noz.
En dehors de côté breizou (sans rien de péjoratif dans ce terme), Miossec, Siam et tant d'autres nous offrent de belles partitions pleines d'embruns et de rugosité bretonne avec une modernité et
une belle accuité sur notre époque ...


Martine 12/02/2011 13:12



Merci pour ce commentaire qui résume bien ce que je ressens moi-même par rapport à cet album. Et merci aussi pour les références, excellentes.



pascale 31/01/2011 09:31


suite aux commentaires sur le dernier cd de Nolwenn, pourrais tu nous donner quelques noms de groupes actuels bretons afin que nous puissions mieux découvrir la musique bretonne, les musiques de
Fest noz. nous aimons beaucoup aussi la musique celtique.


Martine 12/02/2011 13:08



J'ai mis du temps à répondre car je suis bien embêtée avec ta question... Il y en a tellement ! Les conseils dans le commentaire des Loups me semblent très bons. J'aime beaucoup ce que fait Denez
Prigent. J'ai adoré l'album réalisé par Cécile Corbel pour la BO du film japonais Arrietty (d'ailleurs il faut que j'en fasse un billet).



la tribu d'anaximandre 29/01/2011 08:29


les débats sont ouverts :-)) faire du neuf avec du vieux, mais visiblement ça marche ;-) même si je suis d'avis que ça manque de punch, c'est toujours plaisant d'écouter ou ré-écouter ces
classiques bretons !


Patrick CdM 28/01/2011 16:52


5 titres en breton sur 14 dans l'album, dont aucune création originale, c'est du même tonneau que Stivell, Servat ou les Tri Yann, pas mieux; sauf qu'elle bénéficie de promotion outrée autour de
cet album, la Bretagne fait vendre depuis trois ou quatre ans!

Sinon, tu savais que "Tri Martolod", c'est en fait la traditionnelle gavotte de Lannilis, revue et corrigée par Stivell et tant d'autres ensuite?


Patrick CdM 28/01/2011 12:05


"Je ne serai jamais ta parisienne" est à mon avis le seul morceau qui justifie cet album, le reste n'est à mon avis que de la douteuse sauce marketing... on a les ch'tis qu'on peut.


Martine 28/01/2011 13:57



Je ne suis pas sûre... ou alors, le choix marketing de chanter en breton était sacrément osé...